IMG_2776
Un Fablab est un “laboratoire de fabrication. Le Labfab est le nom du Fablab de Rennes. L’un des objectifs du LabFab de Rennes est de documenter l’électronique libre en français, afin de la rendre accessible au plus grand nombre.

Ce glossaire est là pour recenser et traduire les termes de l’électronique libre et de l’innovation ouverte. Ce glossaire est évolutif, n’hésitez pas à proposer des noms et des définitions en commentaire de la page.

Atelier (WorkShop) :
un atelier est une session de travail non figée au cours de laquelle les participants sont invités à partager, élaborer des projets, tester des projets innovants, développer de nouvelles idées… sous un format participatif et interactif.

Atelier de lancement (BootCamp) :
dans la culture de l’électronique libre, un atelier de lancement (bootcamp) est un événement au cours duquel les personnes qui le souhaitent sont invitées à participer à la fabrication des machines outils, l’imprimante 3D par exemple.

Bidouille / Bricolage (Hack) : détournement de fonction(s) et/ou voyage dans le mécanisme d’un objet, d’un programme, d’un lieu, d’une structure…). La traduction en “bidouille” n’est pas la plus pertinente, le mot étant connoté négativement, dans le sens “pas sérieux”, d’autres traductions seraient possibles.

Bidouillabilité (hackability) : perméabilité plus ou moins grande d’un objet, d’une structure à la modification, l’amélioration, le détournement de fonction (par exemple par la simplicité de démontage, la structure interne, l’utilisation de systèmes de fermeture standards, etc…).

Bricodage (Hacking) : bricolage numérique dans lequel intervient une part de code informatique.

Bricodeur (Hacker) : francisation du terme bien connu de hacker que l’on traduit souvent à tort par pirate, terme à connotation péjorative. Le bricodeur est celui qui va essayer d’aller bricoler le code, pour l’améliorer, détourner des usages, etc.

Module (Shield) :
un module est une plaque destinée à regrouper des composants électroniques. En électronique libre, les modules peuvent venir se brancher sur la plaque Arduino (par exemple), afin d’y ajouter des nouvelles fonctionnalités (capteurs, etc…).

Code source libre (Open Source) :
s’applique aux logiciels dont la licence permet la libre redistribution, l’accès au code source et aux travaux dérivés.

Électronique libre :
l’électronique libre est le nom que l’on donne au mouvement consistant à innover et fabriquer des objets à partir de technologies (logiciels, langages informatiques) et de matériel libre, développé selon les principes de la culture libre. Le code source et les processus de développement sont reversés à la communauté, afin que chacun puisse se l’approprier, le reproduire et/ou l’améliorer.

Imprimante 3D :
machine permettant l’impression tridimensionnelle (en 3D) à partir d’un fichier informatique représentant l’objet à réaliser. L’imprimante découpe l’objet en tranche et le reproduit en déposant et solidifiant de la matière couche par couche, jusqu’à « élever » la pièce terminée. Cette technique permet le prototype rapide d’objet en plastique ou en cire, sans avoir recours à des processus industriels. La Maker-Bot est un modèle déposé de l’imprimante 3D.

Innovation ouverte (Open Innovation) :
mode d’innovation basé sur le partage, la collaboration et la sérendipité.

LabFab :
C’est le nom du Fablab de Rennes. Un fablab est un laboratoire de fabrication, un atelier ouvert de fabrication d’objet, où sont mis à disposition les moyens de prototyper et tester des projets de fabrication d’objets.
Fablab est une marque déposée et un label mis en place par le Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Matériel libre (Open Hardware) :
matériel contenant l’électronique développé selon les principes de la culture libre.

Module dédié (breakout) :
les modules dédiés sont des composants électroniques dédiés à un (ou plusieurs) usages, tel des capteurs bluetooth, infrarouge, de température, de son, etc. Ces modules sont vendus “prêt à l’emploi”, il suffit ensuite de leur fixer des pattes pour les connecter à une plaque de prototypage, avec ou sans soudure, ou à un module (shield).

Plaque de prototypage (protoboard) :
Les plaques de prototypage sont des outils permettant de créer des circuits électronique en phase de création de projet. On trouve de nombreux modèles sur le marché, portant de nombreux noms. On peut néanmoins les classer en deux grandes catégories :

  1. Platine Labdec – sans soudures (breadboard / protoboard / plugboard) :
    module prenant la forme d’un circuit câblé dans un format utilisable pour le prototypage sans soudure. Les plaques de prototypage permettent à la manière des legos de “construire avec les mains” un objet électronique, le tester pas à pas avant de lui donner sa forme définitive, en soudant réellement les éléments.
  2. Plaque de propotypage avec soudures (perfboard / … ) :
    plaque pré-perforée à intervalles réguliers suivant une grille, permettant le prototypage rapide en soudant ou en “wrappant” les composants électroniques. L’arrière de la plaque, maillé d’une pellicule de cuivre, est destiné à “accueillir” la soudure, il suffit ensuite de gratter le cuivre là où l’on souhaite que la connection ne passe pas.

Sérendipité :
concept utilisé à l’origine dans la culture scientifique, souvent cité dans la culture Internet, la sérendipité consiste à réaliser des découvertes inattendue grâce au hasard, au cours de recherches initialement dirigées vers un autre objet que celui de cette découverte.

Travaux en cours (Work In Progress) :
l’inscription travaux en cours signifie qu’une action ou un travail est en cours, est en phase de développement, non terminé.

Wrapping :
technique consistant consistant à remplacer les soudures par des fils enroulés sur les broches des composants. Cette technique à l’avantage d’être plus facile à faire et défaire, utile en phase de création de prototypes.