IMG 2845 2.resized
IMG 2845 2.resized IMG 2979 2.resized IMG 2946 2.resized IMG 2874 2.resized IMG 2845 2.resized IMG 2987 2.resized Laboite IMG 3105 IMG 3104 Laboîte 2017 IMG 3102

Hackathon laboîte : l’open source vaincra !

Voilà un bon moment que je n’avais pas écrit ici 🙂
Juste pour vous dire qu’un petit projet appelé laboîte, né au LabFab de Rennes au début de ce lieu (c’était en 2012) est devenu grand et souhaite aujourd’hui documenter toute sa technologie (logicielle et matérielle) en open-source !

Pour cela, nous organisons un hackathon informel et sympa de jeudi 23 novembre à dimanche 26 (voir le communiqué de presse ci-dessous). L’occasion de documenter et donner la recette de conception de cette d’horloge qui affiche des données temps-réel qui viennent d’Internet (et qui peut même donner l’heure) :

laboite

Petite horloge qui affiche des informations temps-réel provenant d’Internet !

Communiqué de presse

laboîte organise un hackathon et dévoile toute sa technologie en open source !

Du 23 au 26 novembre des makers seront rassemblé à l’IMT Atlantique (ex Télécom Bretagne) autour du projet laboîte, mais aussi d’autres inventions locales. Objectif : créer de nouvelles applications et de nouveaux design pour ces objets connectés.

4 jours pour développer des objets connectés en open source. C’est ce que prévoit le hackathon organisé de jeudi à dimanche à l’IMT Atlantique. Les équipes ne partiront cependant pas de zéro car les expérimentations porteront autour du développement de projets tels que la MusicBox, une boite à musique qui lance une playlist lorsqu’on pose un objet (avec un tag NFC) dessus, ou StarLight, un jeu de pong sur un ruban de led qui vient d’être créé à MétroMix. Mais le projet phare de ce week-end sera laboîte, un projet qui a vu le jour en 2015 dans la tête de Baptiste Gaultier, figure du mouvement Maker local et co-fondateur du LabFab.

Présenté sous la forme d’un petit boitier couvert de LED, cet objet connecté peut afficher de nombreuses informations : horaire de passage en temps réel du prochain bus, vos rendez-vous, le suivi d’un colis, les conditions météo, l’info trafic… L’objectif du hackathon est « de mettre en place de nouvelles applications, d’inventer de nouveaux designs et de jouer avec les matériaux » comme l’explique Julien Lebunetel à l’initiative de l’évènement. De nombreuses briques technologiques seront ainsi présentes sur place, cartes Arduino, Raspberry Pi et autres composants électroniques.

Ouverture des plans et des données comme Hyperloop

Derrière ce rendez-vous, il y a aussi une démarche, celle de l’entreprise Redgick Technologies qui porte le projet laboîte. Ce bureau d’études de conception d’objets connectés va ainsi rendre tous ses plans « totalement open sources » comme l’explique son PDG, à l’occasion du hackathon. A l’image d’Elon Musk avec le projet Hyperloop, l’idée est ainsi que d’autres bidouilleurs puissent s’approprier le projet pour en faire ce qu’ils souhaitent, l’entreprise n’ayant plus de temps à lui accorder. Une démarche singulière dans un milieu des objets connectés qui devrait peser environ 15Mds€ d’ici à 2020 d’après le cabinet AT Kearney.

Le hackathon est ouvert à tous sans inscription. Pour y participer, il suffit de se rendre à l’IMT Atlantique du jeudi 23 au dimanche 26 novembre entre 9h et 19h. Les participants ne seront pas obligé de se mobiliser pendant 4 jours, mais en fonction de leur disponibilités « pour toute la durée de l’évènement ou juste pour 10 minutes » explique Julien Lebunetel. Après la réussite de l’évènement MetroMix, Rennes démontre une nouvelle fois la vitalité de son écosystème de makers, un des plus reconnus en France, avec le projet LabFab.

Pratique

Hackathon laboîte
Du 23 au 26 novembre de 9h à 19h
À l’IMT Atlantique
2, rue de la Châtaigneraie, 35510 Cesson-Sévigné
Entrée gratuite sans inscription

laboîte, une histoire de rencontre entre makers rennais

La création du projet laboîte remonte à 2016, à l’occasion d’un évènement rennais. Souvent le point de départ de nombreux projets de makers et de créations d’entreprise.

« L’aventure a commencé lors de l’évènement PyCon-FR d’octobre 2016 à Rennes » explique Julien Lebunetel, patron de l’entreprise Redgick Technologies. Pendant 2 jours, une équipe d’une dizaine de personnes travaille alors sur un projet né dans la tête d’un ingénieur rennais de l’IMT Atlantique (alors Télécom Bretagne) : Baptiste Gaultier. Le concept est simple, un petit boitier susceptible d’afficher n’importe quel information du moment qu’elle est accessible en open data. De quoi imaginer des dizaines d’applications afin de faciliter la vie des familles, courant le matin entre les horaires de bus, l’info trafic et la météo.

A l’issue du week-end, ils sont finalement « un groupe de 5 personnes à rester en contact pour faire avancer le projet ». De là nait finalement la société Redgick. Elle est dirigée par Julien Lebunetel, qui a travaillé 10 ans dans le domaine de la construction navale et offshore. L’histoire de laboîte est donc avant tout celle d’une rencontre entre Julien et Baptiste. Leur projet plait, au point d’être sélectionné pour intégrer l’incubateur de l’IMT Atlantique, un programme d’accompagnement de plusieurs mois par lequel sont passées de nombreuses success story locales.

Lutte contre l’obsolescence programmée
Visible régulièrement lors des évènements locaux comme la Maker Faire de St Malo, l’objet est avant tout destiné aux Makers, soucieux d’acquérir un objet connecté ayant certaines valeurs. laboîte est en effet constituée de composants électroniques open source, comme une carte Arduino. Chacun peut ainsi développer les applications qu’il souhaite autour de cet objet, mais aussi le réparer plus facilement. Il cherche ainsi à lutter contre l’obsolescence programmée des objets connectés qui se développent de plus en plus. laboîte ne récolte et ne transmet par ailleurs aucune donnée, contrairement à bon nombre de ses concurrents.

A l’été 2017, un premier prototype a été développé par l’équipe de Redgick. Avec un design épuré, il permet de charger facilement différentes applications comme la consommation énergétique de votre bâtiment, les tâches à réaliser, le temps restant avant le prochain bus, le nombre de place disponibles au parking de votre choix… Tout ces éléments sont désormais disponibles en open source, chacun ayant la possibilité de créer sa Boite à partir des composants indiqués. Une preuve qu’une autre voie est possible que celle de la consommation d’objet périssables, à condition de s’intéresser à leur fonctionnement.

Les liens utiles

Le projet original : https://www.laboite.cc/help
Sur GitHub : https://github.com/laboiteproject
Serveur de dev : http://dev.laboite.pro/
Le slack : https://laboitecc.slack.com/
Un nouveau proto à base d’esp8266 : http://www.labfab.fr/portfolio-item/la-boite/
Redgick Technologies : http://redgick.com/